Santé

 

D’après les meilleures estimations dont on dispose pour le Mali, entre 3.500 et 3.800 femmes et filles meurent chaque année suite aux complications imputables à la grossesse. C'est inacceptable, surtout si l'on sait que la plupart de ces décès peuvent être évités à l’aide de services de soins de santé, efficaces par rapport aux coûts.
(Extrait du rapport du MNPI-Maternal and Neonatal Project Index)

Le Projet DAKAWOMINA vise à mettre en place toutes mesures susceptibles de combattre cette "fatalité".

Comme nous avons pu le constater lors de nos différents séjours, l'accès aux soins de santé dans les villages les plus éloignés de la zone sahélienne est pratiquement inexistant.

Cette absence de structures est particulièrement dramatique en ce qui concerne la santé de la maternité et de la petite enfance, car si globalement le pays enregistre une amélioration, cette région accuse un déficit important en la matière. De nombreuses femmes meurent encore trop fréquemment lors de leur transfert vers un Centre de Santé trop éloigné et difficilement accessible.

Nous essayons de répondre aux demandes des villageois pour l'amélioration de leur santé et en particulier de la santé de la maternité et des jeunes enfants. Cela passe également par l'éducation, l'accès à l'eau et les initiatives visant à améliorer les conditions de vie par le développement d'activités génératrices de revenus et de lutte contre l'insalubrité.

 

                                                                                                       

Education

L'éducation, la formation des adultes, l'alphabétisation et la sensibilisation sont autant de moyens à développer pour accéder à une meilleure santé pour tous.  C'est dans cette optique que nous soutenons les écoles rurales de Dakawomina et de Néné et les initiatives d'alphabétisation et de formation du Centre APECF à Fatoma.

Accès à l'eau

L'eau est source de vie mais aussi essentielle à la santé. Bien que la construction de puits ne soit pas notre objectif premier, il nous a semblé évident de répondre positivement à la demande des villageois de Soula Ouro pour les aider à construire un puits qui permettra à près de 4.500 Peuls et à leur bétail d'avoir de l'eau potable et de financer la remise en état d'une pompe à eau pour le Centre de Santé de Nia Ouro .

Soutien aux initiatives des femmes

Par les initiatives génératrices de revenus, les femmes deviennent plus indépendantes et peuvent mieux prendre leur santé en charge. C'est ce qu'a bien compris l'APECF à Fatoma . Le Centre offre aux femmes inscrites des cours d'alphabétisation ainsi que des formations pour diverses activités artisanales.

 

Retour du Mali

Nous sommes de retour du Mali où nous avons pu suivre l'évolution des projets que nous soutenons. 

Partout, sur les lèvres des populations et dans leurs yeux nous avons pu lire l'étonnement!  Vous êtes venus! Vous ne nous avez pas laissé tombé!

En effet, depuis les récents événements, la situation c'est encore dégradée et beaucoup d'associations ont purement et simplement décidé d'arrêter leur programme de soutien aux populations qui en ont pourtant plus que jamais besoin.

A tous nous voulons leur demander de reconsidérer leur position et de reprendre leur aide aux populations qui subissent depuis de trop longues années les affres d'une situation géo-politique qu'elles ne méritent pas.  Il en va de leur survie. 

Faites suivre la page "Plaidoyer pour le Mali" pour que demain ce pays magnifique ait une chance de trouver le chemin du développement et que les populations les plus démunies puissent vivre d'espoir d'un avenir meilleur pour leurs enfants

https://www.facebook.com/plaidoyerpourlemali/?ref=tn_tnmn

NOTRE ADRESSE

Cortil Gerardine,1/003

1348 Louvain La Neuve

Belgique

NOTRE TELEPHONE

+ 32 (0) 10.24.86.22

QR CODE

Qr code

NOTRE EMAIL